La première étape de la responsabilité financière.. Économiser son argent.

Vos parents avaient raisons. Économiser son argent est un bon départ pour réussir financièrement.

Lorsque j’étais jeune, mes parents me disaient : « C’est avec des cennes qu’on fait des piastres ». Rien de plus vrai.

Une chose qui m’énerve, c’est lorsque je suggère à quelqu’un d’économiser et que cette personne me répond: “C’est impossible, je n’ai pas assez d’argent”. Ça m’énerve aussi lorsque je suggère de commencer par économiser 10$ par semaine et qu’on me répond: “Voyons, 10$ par semaine, ça n’en vaut pas la peine!”.

Beaucoup de gens ont tendance à croire que la seule façon qu’ils pourraient être financièrement indépendants, c’est en gagnant à loto. Vous savez autant que moi que c’est totalement faux!

Une fortune commence avec 1$.

Pourquoi ne pas commencer par économiser 1$ par jour? Vous verrez que c’est facile et vous aurez surement envie d’augmenter vos économies à 4 et 5$ par jour.

Personnellement, si j’avais économisé à partir de 18 ans, alors que j’avais un bon salaire et que j’habitais chez mes parents, je crois qu’aujourd’hui, je serais riche. Mais mieux vaut tard que jamais. Maintenant, je m’assure de toujours surveiller mes finances personnelles et je réussis très bien. C’est beaucoup plus facile qu’on le croit.

Il y a environ trois ans, j’ai décidé de reprendre le contrôle de mes finances. Pour ce faire, j’ai décidé de créer un système pour m’aider à économiser et réduire mes dépenses.

Voici ce que j’ai fait :

Réduisez vos dépenses

Afin de déterminer combien d’argent je pouvais économiser tous les mois, je me suis d’abord concentré sur mes dépenses. J’ai fait le tour de toutes mes factures mensuelles (télévision, téléphone, sans fil, internet, assurances, etc..) et je me suis posé les questions suivantes :

  • J’écoute rarement la télévision, est-il possible de réduire les coûts de mes services de câblodistribution?
  • Est-il possible de changer de service de téléphonie et de jumeler ce service avec d’autres services (ex. : internet)?
  • Un ami paye moins pour son service de téléphonie sans fil, est-ce que je peux avoir une réduction de tarifs?
  • Est-ce que je peux trouver des assurances (habitation et voiture) à meilleur marché?

La seule façon d’avoir des réponses à ces questions était d’appeler, et c’est ce que j’ai fait. À ma grande surprise, j’ai réussi à réduire presque toutes mes factures. En quelques minutes seulement, j’ai eu un meilleur prix pour mes assurances de voiture et habitation, car j’ai appelé deux différents assureurs. J’ai aussi ajouté la voiture de ma conjointe à mon assurance pour avoir un meilleur tarif. De plus, j’ai jumelé mon service de téléphonie, d’internet, de télévision, et ce, sans aucun frais, même si j’ai dû changer de compagnie pour le service téléphonique. J’ai réduit le nombre de chaînes en services pour la télévision, car nous l’écoutons rarement. J’ai aussi appelé mon fournisseur de téléphonie sans fil pour demander une réduction des frais de gestion. Je leur ai tout simplement dit que leur plus grand concurrent avait des tarifs plus compétitifs, et j’ai réduit ma facture d’environ 15%.

Quelques heures de mon temps pour économiser plusieurs centaines de dollars par année.

Voici d’autres habitudes que j’ai adopté afin de réduire mes dépenses:

  • Préparer mes repas pour le travail;
  • Cesser de boire du café au travail (avantageux pour la santé aussi);
  • Acheter des vêtements de qualité et au rabais;
  • Négocier;
  • Acheter sur internet;
  • Consommer moins d’alcool (excellent pour la santé aussi).

Économiser sans objectif, c’est comme une vie sans plan. Mes objectifs personnels étaient tout d’abord d’économiser pour Noël, les anniversaires, les immatriculations, les urgences, etc.

Créez votre système

La méthode la plus simple que je peux vous suggérer est la suivante :

  • Décision. Déterminez combien vous voulez économiser par mois, ou le jour de la paye.
  • Démarrage. Ouvrez un compte épargne ING Direct (au Canada nous avons aussi l’option d’ouvrir un compte épargne libre d’impôt (CELI)). Avec ING Direct, vous avez l’option d’ouvrir plusieurs comptes sans frais pour vous permettre de gérer différents objectifs.
  • Action. Initialisez des transferts automatiques de votre compte de banque à votre compte ING Direct. Je vous conseille fortement de régler ces transferts au jour de la paye. « Pay yourself first! ». C’est le seul moyen de conserver une part de votre argent. Pour gagner en compétition, il faut être le premier. Dans cette compétition, vos adversaires sont les banques, vos factures de services et le démon lui-même (votre petite voix intérieure qui vous encourage à dépenser). Soyez le premier à mettre la main sur votre argent.

Chez ING direct, je me suis ouvert trois comptes d’épargnes différents. Voici mes distributions :

  • Compte investissements. Celui-ci occupe 70% de mes économies et il est utilisé seulement pour mes investissements.
  • Compte dépenses. J’utilise ce compte pour les dépenses annuelles prévues comme Noël et mes frais d’immatriculation de voiture.
  • Compte récompense. Celui-ci est utilisé uniquement pour m’offrir une récompense et pour les dépenses personnelles. J’adore ce compte!

ING direct est simple et génial. Dans un compte ING direct, notre argent est accessible sans toutefois, trop l’être. C’est à dire qu’il y aura un court délai (quelques heures) pour transférer votre argent de ING direct à votre compte de banque. Résultat: moins d’achats impulsifs.

Pour les gens qui voudraient remplacer leur compte de banque par un compte d’épargne ING direct, je crois qu’il est possible d’avoir une carte de débit utilisable dans les guichets automatiques.

Passez à l’action. Économisez!

Quelques conseils à propos de votre argent

Évitez d’exagérer vos économies. Si vous économisez, mais que vous êtes endetté ailleurs, c’est très mauvais. Vos dettes de consommation trainent avec eux des intérêts, parfois très élevés (surtout avec les cartes de crédit). C’est possible d’économiser si vous avez des dettes à faible taux d’intérêt mais, votre objectif devrait aussi être de repayer vos dettes.

N’oubliez pas de vous faire plaisir de temps en temps. La dernière chose que vous voulez, c’est de réduire vos dépenses et de tout économiser votre argent sans penser à vous. Je vous promets que vous allez être malheureux si vous ne vous gâtez jamais. Un fond personnel, c’est génial, et ce, même si ce n’est que pour amasser 30$ par mois. Vous allez vite l’oublier et après quelques mois, vous aurez quelques centaines de dollars d’amassées. Cette année, je me suis procuré une nouvelle montre pour me récompenser de ma promotion au travail. Pour Noël, je me suis procuré un manteau d’hiver très chaud et de nouvelles bottes que j’adore. Tout ça, sans utiliser la carte de crédit. Essayez pour voir!

J’utilise seulement les comptes d’épargne de ING, car mon argent doit bouger souvent. Pour quelqu’un qui ne veut pas investir son capital, un compte de placement garanti est une excellente solution. Les taux d’intérêt sont beaucoup plus élevés qu’avec les comptes d’épargne ING.

Si vous êtes Canadien et que vous êtes tenté d’ouvrir un compte ING Direct, utilisez la clé orange suivante : 17454074S1 et ensemble nous gagnerons 25$. Génial non?

Note: Je ne crois pas que ça fonctionne pour la France puisque mon compte ING Direct est canadien, mais vous ne perdez rien à essayer.

ING Direct au Canada – utilisez cette clé orange ( 17454074S1 ) pour gagner de l’argent

ING Direct en France

Bon succès!

Christian

Augmentez votre intelligence financière. Revenus, investissements, business et économies.

Comme il existe des millions de façons de dépenser son argent, il existe aussi des millions de façons de faire des profits.

Vous voulez devenir prospère?

Pour les débutants, voici le premier changement à apporter à vos finances: Dépensez moins que ce que vous gagnez. C’est simple non? Comment voulez-vous vous assurer d’un avenir prospère si vous dépensez tout ce que vous gagnez?

La deuxième chose à faire c’est quoi? Investissez la différence. C’est simple non?

Salaire – Dépenses = Économie

Avec des économies, on peut devenir investisseur et ça peut aider à se créer son propre business.

Je répète: “Dépensez moins que ce que vous gagnez et investissez la différence

Payez-vous en deuxième

Vous avez déjà entendu parler de ” Pay yourself first “? Ça veut dire quoi? “Payez-vous en premier”, c’est d’économiser une partie de votre salaire avant de payer vos factures et vos dettes. C’est une excellente technique pour accumuler de l’argent. Si vous attendez d’avoir payé toutes vos factures avant de vous payer vous-même, vous faites une grave erreur. Croyez-moi, il ne restera plus rien pour vous. J’ai changé “payez-vous en premier” pour “payez-vous en deuxième”. Pourquoi? Car le premier à prendre votre argent, c’est le gouvernement (si vous êtes salarié biensûr). C’est le devoir de votre employeur de prendre une partie de votre paye et de la remettre au gouvernement avant même que vous puissiez la toucher. Si vous êtes entrepreneur, vous avez la chance de faire fructifier cet argent avant de le remettre au gouvernement sous forme d’impôt.

Entrepreneurs du vendredi

Vous croyez qu’être entrepreneur et avoir votre propre entreprise vous obligerait à laisser tomber votre emploi? Détrompez-vous. Des milliers de gens ont un emploi à temps plein et on aussi un side business dans un domaine qui les passionnent. En fait, je connais des gens qui ont un excellent salaire à leur travail et qui travaillent aussi sur leur fortune à temps partiel. Dans leur temps libre, ces dernier oeuvrent dans des domaines comme l’immobilier, la constrution, les arts visuels, l’enseignement, le coaching, la vente etc. Vous seriez surpris de découvrir combien de gens de votre entourage ont une carrière secrète. La plus part de ces individus sont passionnés de ce qu’ils font et aimeraient un jour pouvoir le faire à temps plein. Quoi de mieux qu’être bien payé pour suivre sa passion.

Derrière chaque passion se cache une idée de business.

Jim Rohn me faisait bien rire lorsqu’il disait: ” Aujourd’hui je dis aux enfants, vous devez vous procurer deux vélos. Un pour vous et l’autre pour louer “. Ça c’est du business!!

In The Day That Turns Your Life Around, esteemed motivational master Jim Rohn shares the essential elements of a life-changing day with you, and shows you how to consciously create the conditions that make dramatic, lasting personal transformation not merely possible, but inevitable.

Revenu passif

Un revenu passif c’est un revenu que l’on reçoit sur une base régulière, sans trop d’effort. Il existe des milliers de façons de se créer un revenu passif. Voici quelques exemples:

  • Loyer d’immeuble à logement;
  • Gains reçus d’une entreprise qui ne requière aucune participation directe;
  • Redevances de droits d’auteurs ou brevets;
  • Dividendes et intérêts reçus de placements financiers;
  • Revenus de publicités;
  • Revenus de produits et services qui doivent être renouvelés;

Investissements

Qu’est-ce qu’un investissement? Investir, c’est l’action de placer son capital dans des actifs financiers dans le but de réaliser un profit à plus ou moins long terme. Il existe plusieurs types d’investissements:

  • Obligations (Revenu fixe);
  • Titres (actions) cotées en bourse (Marchés boursiers);
  • Placements privés. Investir dans la croissance des entreprises;
  • Immobilier (commercial, résidentiel et autre);

Un investissement peut être aussi simple que de prêter de l’argent (avec intérêts) à un ami. Mais rappelez-vous, un investissement peut aussi comporter d’énormes risques.

Existe-t’il des investissements qui ne requière aucun capital? Tout à fait! J’adore ce type d’investissement! Il s’agit de l’investissement de notre temps. Voici des exemples:

  • Créer un produit ou un service;
  • Créer un système d’entreprise autogéré;
  • Écrire un livre;
  • Coacher des gens;

Votre maison, un investissement?

Vous me demandez: « Je suis propriétaire d’une maison. Une maison, c’est un bon investissement non?»

Je vous réponds: « Votre maison sera problablement un investissement dont vous ne profiterez jamais. Tant que vous serez en vie, vous aurez toujours besoin d’un toit au-dessus de votre tête. Par contre, vos enfants pourront profiter pleinement de votre investissement.»

* * * Attention * * *

À qui appartient votre propriété? À vous? Ne vous faites pas trop d’illusions. Cessez de faire vos paiements pour quelques mois et vous verrai à qui appartient vraiment votre maison. Lorsque vous avez une hypothèque, votre maison appartient à la banque.

Faut pas se faire des accroires

Voici 4 mensonges que les gens se font à propos de l’argent (idées tirées d’un article d’un blogue que j’aime bien, I Will teach you to be rich):

  • Je vais travailler plus fort pour économiser plus d’argent. Nous savons tous que nous devrions économiser plus, faire plus d’exercise, appeler notre famille plus souvent. Il faut arrêter de dépendre de votre volonté pour accomplir des choses. Votre volonté vous joue des tours. Dès que vous vous tournez le dos, elle vous laisse tomber. Pay yourself first! Prennez 10% de votre salaire et placez-le dans un compte d’épargne. Réfléchissez à ce que vous pourriez faire avec vos économies. Comme Napoleon Hill disait, Think and Grow Rich.
  • Je vais me créer un budget. Personne ne veut se créer un budget et contrôler tous ses dépenses à la lettre. L’idée d’un budget, c’est comme une diète, ça ne fonctionne pas. Il faut décider de ce qui est important pour nous et arrêter d’acheter des choses inutiles. Faites une liste de tous vos dépenses du dernier mois. Vous risquez de réaliser beaucoup de choses comme: vous pourriez faire votre lunch et préparer votre propre café à la maison, votre console de jeu ramasse la poussière depuis déjà deux mois, les pages du dernier livre que vous avez acheté jaunissent et vous ne l’avez pas encore lu. Un plan de dépense vous permettra d’économiser et de vous gâter. N’oubliez pas de réserver une partie de vos économies pour vous amusez.
  • Je suis différent des autres: Je n’ai pas besoin d’économiser pour me pr0curer les choses dont j’ai besoin. Hummmm. Ça me fait penser à quelque chose: Vive le crédit! À moins d’être très riche, personne réussit très bien à acheter à crédit et rembourser plus tard. Arrêtez de vous mentir à vous-mêmes.
  • Mon ami va en voyage 4 fois par année et il fait moins d’argent que moi. Votre ami est soit très habile avec son budget ou il est tout simplement idiot très endetté.

Je dépense et j’ai l’air riche.

Les-poches-du-pauvre

Dans notre monde actuel, les gens savent très bien quoi faire de leur argent. Il existe des millions de façons de dépenser son argent. Regardez autour de vous, le nombre de centres d’achats et de boutiques qui se cassent la tête toute l’année pour vous vendre des produits dont vous n’avez pas besoin.

Allez faire un tour au magasin de l’électronique prêt de chez vous. Les gens n’achètent plus seulement la télévision. Les gens achètent la télévision haute définition (HD), le câble HD plaqué or, l’amplificateur pour le cinéma maison, les haut-parleurs sans fils, le lecteur de disque pour les films, le satellite et tous les services possible de câblodistributeur.

C’est impossible aujourd’hui d’avoir de l’argent dans son compte de banque et de ne pas savoir quoi faire avec. La majorité des gens n’ont même pas encore l’argent dans leur compte de banque qu’ils savent déjà où ils vont la dépenser. Encore pire, certains n’auront jamais l’argent dans leur compte de banque et se permettront quand même de surconsommer. Vive le crédit. Vive la surconsommation.

Les gens sont habitués à cette nouvelle façon de vivre. Une dette est devenue quelque chose de banal. La plus part des gens vivent paye par paye. Après deux semaines, le compte de banque est vide, donc ils utiliseront leur carte de crédit pour faire l’épicerie.

Been there and done that. Jusqu’à 25 ans, tout ce que je savais faire avec mon argent était de la dépenser. En plus de recevoir mon salaire, je recevais de l’argent d’un locataire, des chèques de temps supplémentaire au travail, de l’argent en cadeau, de l’argent avec un business et j’ai absolument tout dépensé. Avant même d’avoir l’argent entre les mains, je savais exactement ce que j’allais acheter. Aujourd’hui, je suis heureux de savoir tout ce que je sais à propos des finances personnelles, sinon, ça aurait pu se terminer en désastre financier pour moi.

Les banques profitent de vous

Je ne vous apprends rien lorsque je vous dis que la plus part des gens seront endetté toute leur vie. Jamais dans l’histoire de l’humanité le crédit a été si accessible. Les banques se battre entre eux pour vous avoir comme client. Le client idéal pour une banque est celui qui a un crédit juste assez bon, un salaire décent et l’illusion qu’il pourra rembourser ses dettes s’il le veut. Les banques aiment bien les clients qui ne remboursent pas toutes leurs dettes. Pourquoi? Car les banques ne font que des profits que lorsque vous êtes endettés. En revanche, si votre dossier de crédit est propre, les banques se feront un plaisir de vous augmenter votre limite de crédit pour vous encourager à dépenser encore plus. Votre crédit, vos prêts personnels et votre hypothèque font des profits à votre banquier. C’est ça le business du prêteur.

Éducation financière

Aujourd’hui, je crois qu’il faut être discipliné et éduqué financièrement si on veut un jour être prospère. À moins d’avoir prit un cours en comptabilité ou être bien informé, la plus part des gens n’ont aucune idée de ce que c’est que de bien gérer son argent. Beaucoup de personnes arrive à 50-60 ans avec un compte de banque vide et des dettes à cause de leur surconsommation. Ces mêmes personnes attendent leur retraite impatiemment pour que leur employeur et le gouvernement prennent soin d’eux. Comme un papa et une maman qui supportent leur enfant.  À leur retraite, ces gens sont forcés de réduire leurs dépenses car ils ne reçoivent qu’une fraction de leur salaire comme pension de retraite. C’est la déprime.

Que feriez-vous?

Vous décidez d’aller prendre une marche en ville pour prendre de l’air. Vous passez devant plusieurs boutiques et restaurants. Vous n’avez que 20$ dans vos poches, que faites-vous:

  • Vous achetez un beau chandail de 50$ en rabais à 20$;
  • Vous achetez une revue, votre dessert favori et une boisson au fruit;
  • Vous allez au cinéma voir un film;
  • Vous décidez de retourner à la maison et de vous faire un bon sandwich pour le diner;

Sans exagérer, je crois que 95% des gens choisiraient les options un à trois. Vous alliez seulement prendre de l’air, pourquoi faut-il dépenser? Car c’est plus fort que vous. Vous voyez tous ces “deals” et tous ces bons restaurants. Dépenser, ça fait du bien, c’est une bonne thérapie, n’est-ce pas? De toute façon, 20$, ce n’est pas assez pour investir? Ce n’en vaut pas la peine. Vrai?

FAUX ! Imaginez si chaque fois que vous sortiez de la maison, vous preniez les bonnes décisions financières. Vous auriez surement aujourd’hui le luxe d’avoir de l’argent à investir. Une fortune commence avec 1$.

Nous avons à peu près tous la même éducation financière, c’est pourquoi la plupart des gens pensent de la même façon lorsqu’ils parlent d’argent. “Le plus riche est celui qui a le plus gros garage”.

Le voisin gonflable. Votre voisin de gauche a une maison deux fois plus grande que la vôtre, votre voisin de droite a une Mercedes neuve  et votre voisin d’en face a fait 4 voyages cette année. Vous avez une maison ordinaire, une toyota rouillée et votre dernier voyage était il y a 4 ans, est-ce que ça veut dire que vos voisins sont plus riches que vous? Absolument pas. Vos voisins dépensent tout simplement plus que vous, c’est tout.

Personne le sait. Vos voisins ont peut-être deux fois votre salaire, ils sont peut-être endettés jusqu’au cou ou ils sont peut-être millionnaire, mais ce n’est pas parce que votre voisin conduit une Mercedes qu’il est riche. Arrêtez de vous faire des illusions. On devient riche avec nos profits et avec ce que l’on économise, pas avec des voitures.

La richesse est mesurée en jours. C’est le nombre de jours que vous pourriez vivre, sans changer votre style de vie, si vous perdiez votre salaire (emploi).

À l’école on nous a dit de travailler fort, d’avoir des bonnes notes et qu’on pourrait ensuite se trouver un bon emploi. C’est vrai. Par contre, laissez-moi vous dire qu’aujourd’hui, peu importe la carrière que vous avez choisit (docteur, adjointe, banquier, conducteur, avocat etc.), vous êtes tous au même niveau de savoir financier. Si vous faites 100,000$ par an, vous allez problablement vous acheter une maison deux fois plus grande que celle de votre ami qui ne fait que 50000$ par an. Pourquoi? Car vous êtes fier, mais aussi parce que vous n’avez appris qu’une chose: dépenser. Vous avez entendu parler de marchés boursiers et d’investissement immobilier mais vous espérez que votre banquier s’occupera de vous rendre riche. Cessez de rêver en couleur.

Qu’est-ce ce qui déterminera votre futur financier? Votre salaire ne vous rendra pas riche. C’est votre mindset financier qui déterminera votre futur.

Mon but dans cet article est de vous faire réfléchir sur votre situation financière et celle des gens qui vous entourent.

Les-poches-du-pauvre

Négocier pour économiser plusieurs centaines de dollars à l’achat d’une voiture neuve

Le marchandage est une discussion afin d’obtenir un accord entre 2 personnes pour acheter ou vendre quelque chose au meilleur prix. Le marchandage, c’est la négociation d’un prix. On dit que l’émotion est une partie intégrante de la négociation. Si une personne est dans un état positif, elle aura plus confiance en elle et adoptera une stratégie de coopération pour en arriver à une entente. La personne négative utilisera des stratégies plus compétitives et sera moins coopérative.

Le défi de la négociation

La plus part des gens on peur de négocier. Pourtant on le fait presqu’à tous les jours. Même les enfants le font.

  • Le père :           Papa, est-ce tu peux me donner 20$?
  • La fille :             Pour faire quoi?
  • La fille :             J’aimerais aller au cinéma avec mes amies
  • Le père :           Le cinéma n’est pas si coûteux. Alors pourquoi 20$?
  • La fille :             Allez Papa !! Le cinéma est 10$ mais je veux aussi un popcorn et une boisson
  • Le père :           Je te donne le 10$ pour le cinéma, mais tu devras travailler pour mériter l’autre partie.
  • La fille :             Bon d’accord. Merci Papa

La négociation n’est pas toujours facile. Dans la tête de certaines personnes, c’est encore moins facile de négocier avec gens qui sont spécialistes de la négociation; les vendeurs.

Dans cet article, j’ai choisi de vous décrire ma dernière expérience de négociation pour une voiture neuve, chez le concessionnaire.

Je me cherchais une nouvelle voiture. Mazda offrait ses voitures à 0% intérêt. J’avais à ce moment une Honda que je voulais vendre. Je suis allé visiter deux concessionnaires Mazda. Le vendeur du premier concessionnaire m’a laissé essayer la voiture que j’aimais. Je lui ai dit que la voiture m’intéressait mais que tout dépendait du prix qu’il allait me faire. Il m’a offert d’acheter mon ancienne voiture, mais à un prix beaucoup trop bas. Il m’a aussi fait une offre peu intéressante. J’ai essayé de négocier le prix mais sans succès. Il me racontait que puisque les taux d’intérêts étaient à 0%, c’était assez difficile pour eux de négotier le prix de vente du véhicule. Mais moi, je suis SMATTE, donc je suis allé voir ailleur.

J’ai quitté et je suis allé à un autre concessionnaire Mazda. Je savais ce que je voulais. Je suis entré et j’ai demandé à parler à un vendeur. Une heure plus tard, marché conclut! J’avais acheté la voiture que je voulais, au prix que je cherchais et en plus, le concessionnaire prenais en échange mon ancienne voiture.

La préparation.

Déterminer exactement ce que l’on veut.

On dit que 90% du résultat de la négociation provient de la préparation et non du face à face acheteur-vendeur.

Qu’est-ce qui nous fait perdre le plus de temps dans la vie? Hein bien j’ai la réponse pour vous. C’est de ne pas être préparé et de ne pas savoir ce que l’on veut. Ce n’est pas suffisant de savoir ce que l’on ne veut pas.

J’ai choisit Mazda car je croyais que c’était une voiture fiable et à bon prix. Je pouvais aussi l’avoir à 0% intérêt, un gros avantage sur les autres marques. Je savais quel modèle de Mazda je voulais. Je la voulais toute équipée avec les bancs en cuirs et chauffants, l’air climatisée et le toit ouvrant. Le modèle le plus équipé avait aussi une option appelé « groupe luxe » : un lecteur à 6 cds et des phares au Xénon. La seule chose que je ne voulais pas choisir était la couleur. Ceci me donnait plus d’option et plus de manoeuvre pour négotier une voiture déjà sur le lot. Notez que je n’aurais jamais accepté une voiture rose. Heureusement, cette couleur n’était pas disponible chez Mazda.

Lorsque je suis arrivé sur le lot du 2ème concessionnaire, j’ai aperçu cette belle Mazda grise, tout équipée et 5 vitesses. Exactement ce que je cherchais. J’étais prêt à rencontrer le vendeur et négocier.

Déterminer le prix qu’on veut payer

Avant de marchander, on doit déterminer à l’avance le prix que l’on veut payer. Ce prix sera notre point de référence tout au long de la négociation. Pour ce faire, j’ai utilisé le site internet de Mazda et j’ai construit la voiture que je voulais avoir. Le site internet m’a d’abord donné le montant à payer (par mois) pour la voiture, avec les options que j’ai choisit. J’ai ensuite fait une petite recherche à savoir combien pouvait se vendre mon ancienne voiture. J’ai déterminé que si je la vendais moi-même, je pouvais avoir autour de 7500$. J’ai donc ajouté 7500$ dans la boîte acompte sur le site internet de Mazda. Ceci a baissé le prix (après taxes) de la voiture de 7500$. Mes paiements par mois se sont réajustés. Dans le but de l’exemple, disons que le montant était de 450$/mois après l’acompte de 7500$. 450$/mois est devenu mon prix de référence pour négocier.

Je savais bien que le concessionnaire ne me donnerait pas 7500$ pour mon ancienne voiture mais s’il m’offrait de me l’acheter, ce qui était beaucoup plus simple pour moi, je connaissais assez les chiffres pour déterminer si son offre valait la peine ou non. Si le vendait m’offrait le tout pour 450$/mois ou moins et en plus, il prenait mon ancienne voiture, j’étais certain d’avoir un bon DEAL. Pourquoi? Car je gagnais autant que si j’essayais de vendre mon ancienne voiture moi-même, et je me sauvais beaucoup de temps et tout le trouble.

Le marchandage

Lorsque j’ai parlé au vendeur, je lui ai expliqué que je venais tout juste de quitter le lot d’un autre concessionnaire Mazda. Je lui ai dit que j’ai vu sur son lot une voiture qui m’intéressait. Il m’a dit que c’était une voiture démo avec environ 1000km ce qui était parfait pour moi. Ce 1000km me donnait encore plus de jeu pour négotier.

Finalement, après avoir dit non à plusieurs de ses offres, nous nous sommes entendu sur un prix. 450$/mois. J’étais très heureux car non seulement j’ai eu mon prix, mais j’avais une nouvelle voiture à 0% d’intérêt et je donnais en échange mon ancienne voiture. Pas de temps perdu pour vendre mon ancienne voiture et pas d’argent dépensée pour des annonces. J’aurais probablement eu à patienter quelques mois pour trouver un acheteur car nous étions au mois de février. Personne veut acheter un véhicule en février, à part moi biensûr.

L’avantage de donner sa voiture en échange au lieu de la vendre soi-même est que ce montant réduit la valeur de la nouvelle voiture avant les taxes. C’est encore mieux qu’un acompte qui réduit le montant après les taxes.

Soyez prêt à vous engagez

Lors du marchandage, le vendeur m’a demandé si je voulais lui donner ma carte de crédit. Il m’a dit : « si tu veux ton prix et que tu es prêt à acheter aujourd’hui, tu dois me laisser ta carte de crédit. Je prendrai un dépôt de 500$ et si l’entente ne fonctionne pas, je vous remet votre 500$. » C’était une façon pour lui de voir si j’étais sérieux et prêt à acheter maintenant. Je l’étais.

Avant d’aller magasiner pour une voiture, il faut être décidé et prêt à acheter. Il faut s’assurer que nos finances peuvent prendre le coup car dès qu’on s’entend sur un prix, le vendeur essayera de nous faire signer aujourd’hui, et non demain. Bon prix aujourd’hui, prix plus haut demain, à moins biensûr de renégocier avec un autre vendeur, mais je sais que vous n’avez pas juste ça à faire.

Magasiner à plusieurs endroits

Le magasinage n’a jamais été aussi facile. On peut tout savoir sur les voitures sans même sortir de la maison. Ensuite il nous reste qu’à essayer la voiture et négocier. Négocier une voiture, même usagée, pourrait vous faire épargner des centaines, voir des millieurs de dollars. Vous devez vous enlever de la tête que la négociation est un affrontement. Mais non! La négociation, c’est d’essayer de conclure une entente. Les vendeurs le savent très bien, n’ayez surtout pas peur d’eux.