Le duo essentiel: amour et importance

Si vous êtes adepte du développement personnel, à un certain moment dans votre vie, vous vous êtes surement posé beaucoup de questions comme:

  • Pourquoi devons-nous souffrir?
  • Pourquoi est-ce que ça n’arrive qu’à moi?
  • Q’est-ce que je peux faire pour améliorer ma situation?
  • Est-ce que je vais dans la bonne direction?
  • Est-ce que je vais un jour arrêter de me questionner?

Le questionnement

C’est tout à fait normal de se poser des questions. Ça n’a rien à voir avec l’estime de soi, ni la peur. En fréquentant des forums de discussions sur la psychologique et le développement personnel, j’ai remarqué qu’énormément de gens se demandent si c’est normal de se questionner fréquemment. J’imagine que ces personnes se comparent à leurs pairs qui eux ne semblent pas être concerné par leur voyage dans la vie. Nous sommes tous différents et tout le monde se questionne à différents niveaux. J’ai aussi tendance à croire que ceux qui s’interrogent rarement sur leur propre existence et leur situation de vie, ne changent jamais. C’est peut-être parce qu’ils sont bien et ils n’ont pas envie de changer.

Se questionner, c’est de chercher la vérité et d’essayer de comprendre le pourquoi des choses. Il n’y pas juste les philosophes qui peuvent réfléchir et trouver des réponses.

Posez les bonnes questions et l’univers vous donnera les réponses qui changeront le parcours de votre vie pour le mieux.

Vous avez surement déjà eu un(e) très bon(ne) ami(e) avec qui vous vous êtes éloignés plus tard dans votre vie. Aujourd’hui, lorsque vous voyez cette personne, vous avez l’impression que cette personne n’a aucunement changée en 5-10 ans. Votre ami(e) semble avoir les mêmes problèmes et les mêmes mauvaises habitudes que dans le passé. Parfois, vous auriez même envie de revoir cette personne et de l’aider à changer. La différence entre vous et lui(elle), c’est que vous vous êtes questionné et vous avez pris la décision de changer, pas lui(elle).

Vous êtes troublé ou boulversé

Que se passe t’il réellement lorsque vous êtes troublé par une situation dans votre vie?

Prenons l’exemple suivant:  Jacques a 12 ans et est le plus maigre de sa classe. Il a un problème d’acné et certains enfants de sa classe se moquent constamment de lui. Presque à tous les jours, on l’insulte, on le bouscule et on rit de lui.

Que se passe t’il? À l’intérieur, Jacques est une bonne personne et il le sait. Il a du respect pour les gens et il réussit bien à l’école. Les parents de Jacques lui disent que ce qui lui arrive n’est qu’une mauvaise passe. Ils disent que plus tard, il sera plus grand et n’aura plus d’acné. Il aura plus de respect des gens de son âge. C’est évident, Jacques comprend tout ça mais ceci n’est que deux des trois dimensions du problème.

Non mais, que se passe t’il vraiment? Est-ce que Jacques est vraiment un perdant? A-t-il un handicap permanent? Est-il malheureux pour la vie?

Non, Jacques s’est lui même créer un vide à l’intérieur. Jacques a l’illusion qu’il a perdu quelque chose de très important.

Qu’est-ce que Jacques croit avoir perdu?

Réponse: Le duo esssentiel.

L’amour et l’importance, les deux plus grands besoins émotionnels de l’être humain.

Peu importe votre religion, votre statut social et votre âge, tout le monde cherche à combler deux besoins primaires très important: sentir l’amour des autres et se sentir significatif, important. C’est impossible pour l’être humain d’être épanoui lorsqu’il a l’impression d’avoir perdu l’amour des autres, et son importance, son respect. Nous sommes constamment à la recheche d’amour et d’importance. Nous avons besoin de savoir que notre vie à un sens et que nous sommes utiles sur cette planète.

Placez la personne la plus anti-sociable dans un groupe et privez-la d’amour. Tôt ou tard, elle fera tout en son possible pour se rendre utile et se faire aimer.

En général, les gens ne perdent pas vraiment l’amour et l’importance. Cependant, ils ont l’illusion de les avoir perdu ce qui entraine des résultats semblable. Les gens qui perdent (ou on l’illusion de perdre) l’amour et l’importance vivent en mode “survit”. Sans l’amour et l’importance, les plus grands besoins émotionnels de l’être humain, l’homme tombe dans un mode de survit. Il devient malheureux et sera mieux que lorsqu’il aura retrouvé ces besoins.

Jacques a l’illusion d’avoir perdu l’amour et tout le respect de ses pairs. Heureusement, il sait que ses parents l’aime beaucoup mais à l’école, c’est difficile pour lui. Il croit que personne ne l’aime donc il adopte de nouvelles croyances:

  • Personne m’aime;
  • Je suis laid;
  • Je ne fonctionne pas bien avec les gens de mon âge;
  • C’est impossible pour moi de me faire des amis;
  • Je dois m’isoler pour éviter de me blesser;

Jacques finit par se poser les mauvaises questions:

  • Pourquoi moi?
  • Qu’est-ce que j’ai fait pour hériter de ce corps?
  • Qu’est-ce que je peux faire pour avoir un minimum de contact avec les autres enfants?

Mauvaises questions = mauvaises réponses.

Imaginez! Tout ça parce que Jacques a l’illusion qu’il n’a pas d’amour et n’est pas important à l’école. Ce qu’il ne sait pas, c’est que personne ne voudrait le voir partir de l’école. Les enfants ne font ça que pour le taquiner. En fait, ce ne sont que les pire pestes de l’école qui agacent Jacques. Les autres enfants ne le défendent pas car ils ont peur eux aussi de se faire tourmenter par les emmerdeurs de l’école.

Imaginez comment pourrait être la vie de Jacques s’il avait comprit ces idées.

Un problème a toujours trois dimensions, mais nous avons l’habitude d’ignorer la troisième, celle qui est la plus importante: faire le lien entre le problème et nos besoins, croyances, valeurs.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que nous pouvons rarement changer la source du problème. Cependant, de comprendre le problème, ça nous aide à changer notre attitude face au problème.

Dans la plupart des cas, lorsque nous sommes troublé, c’est que nous avons l’illusion que nous avons perdu le duo des besoins: amour et importance. Mais ce n’est qu’une illusion. En général, la réalité est que nous n’avons rien perdu.

Christian

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *