Trouver l’équilibre dans le déséquilibre

Unbalanced - Asja

Photo: Asja   

Vous marchez paisiblement en ville lorsque soudainement, deux voitures entrent en collision devant vous. Il n’y a pas de blessés, mais après cet accident, vous vous sentez stressé et vous ne pouvez arrêter de penser à ce qui vient tout juste de se passer.   

C’est ce qui se passe tous les jours de votre vie. Vous pouvez faire tous les efforts possibles pour vous sentir équilibré et stable sur le plan émotionnel (psychologique), mais il y aura toujours quelqu’un ou quelque chose qui viendra vous déséquilibrer.   

L’équilibre, qu’est-ce que c’est?

L’équilibre, c’est le calme dans votre esprit, c’est le bien-être à l’instant même. C’est d’être bien avec vous-mêmes, bien avec votre apparence, bien avec les autres, bien avec votre destination, bien avec vos objectifs, bien dans votre vie.   

Je risque de vous décevoir avec cette prochaine affirmation; je crois que c’est impossible de se sentir parfaitement équilibré, en tout temps, pour toujours.   

Pourquoi? Car c’est impossible d’être en parfaite harmonie avec tout les gens qui vous entourent, avec toutes les situations, en tout temps.   

Nous vivons en société et peu importe ce qui se passe à l’intérieur de nous, nous ne pourrons jamais être entièrement isolé de tout ce qui se passe à l’extérieur de nous. En société, tout le monde a un certain contrôle sur vos émotions. Tout le monde est relié en quelque sorte par le super conscient (le subconscient collectif).    

Je vous propose un deuxième exemple : vous arrivez au travail un matin et vous vous sentez bien, équilibré. Pendant que vous parlez à un collègue, vous apercevez quelqu’un qui renverse son jus d’orange sur sa chemise. Votre collègue et vous éclatez de rire, ensuite vous retournez vous asseoir à votre bureau. Cinq minutes plus tard, une collègue vous apprend que sa mère est décédée. Deux heures plus tard, votre chef de projet vous apprend que vous avez une promotion.   

Dans une situation comme celle-ci, la plupart d’entre nous auraient perdu la stabilité émotionnelle. Un instant on est heureux (rire), ensuite on est triste, ensuite on est surpris.   

Qui a le contrôle de vous?   

Qui a le contrôle de votre vie?   

Vous avez le contrôle sur vos émotions et les réactions relativement à certains événements. Avez-vous le contrôle sur tout? Non. Vous êtes responsable de vos réactions par rapport aux événements, mais vous avez très peu de contrôle de ce qui se passe à l’extérieur de vous.   

Vous agissez en fonction des autres

Vous croyez que vous n’êtes unique comme personne? Vous en êtes certain? Hmmm, pas tout à fait. Vous êtes surement différent. Vous agissez en fonction de vos croyances et de vos valeurs, mais tous les gens et les objets qui vous entourent vous influencent.   

Pensez seulement à tout ce que vous avez fait dans votre vie pour plaire aux autres. Vous n’avez pas besoin de chercher loin. Pensez à votre look, vos cheveux, vos vêtements. Vous vous tenez dans les bars? Vous avez surement adopté le style vestimentaire des gens de bars. Vous êtes du type zen ou artiste, vous vous êtes donc donné l’allure zen ou artiste. Vous êtes cadre dans une grande entreprise, il y a de fortes chances que vous portez les chemises et cravates au travail.   

Vous dites que votre style vestimentaire est pour vous plaire à vous-mêmes et pour vous donner confiance en vous? Faux! Vous le faites pour les autres. Vous le faites pour vous faire accepter et c’est ce qui vous donne confiance en vous.   

Imaginez-vous être le seul habitant d’une île perdu sur l’océan. Vous n’avez personne à impressionner. Vous n’avez pas de patron, pas de conjoint, pas de style, pas de façon précise de parler, pas d’argent à gagner, pas d’objectif superficiel, pas de respect à gagner. Auriez-vous confiance en vous? Est-ce que vous vous sentiriez équilibré psychologiquement? Certainement, surtout si vous ne connaissez rien d’autre que la vie sur une île.   

Aujourd’hui, vous êtes probablement plus angoissé d’essayer de plaire à tout le monde (et je ne m’en exclus pas) que vous ne le seriez seul, sur une île perdue à essayer de survivre avec de l’eau, des fruits et du poisson.   

Soyez équilibré dans le déséquilibre

Pour se sentir équilibré, c’est important d’apprendre à vivre en déséquilibre. Chaque fois que vous sentirez que vous êtes parfaitement heureux (le parfait équilibre) pour quelques jours, il y aura toujours une situation ou un événement qui vous déstabilisera.   

Ce que j’essaie de vous dire aujourd’hui c’est : cessez de toujours chercher l’équilibre parfait. Que vous le vouliez ou non, certaines expériences de vie vous feront sortir de votre confort émotionnel. Les marchands de rêves savent très bien comment vous convaincre que c’est possible d’atteindre l’extase, tous les jours. Exemple : Si vous gagnez plus d’argent, vous serez heureux.   

Cessez de vous faire des illusions. Il n’y a pas de recettes miracles, il a seulement des ingrédients. Il y a des jours où vous irez mieux et d’autres où vous irez moins bien. L’important, c’est de trouver les occasions d’apprendre de vos mauvaises expériences.   

Suggestions

Voici quelques suggestions pour vous sentir équilibré dans le déséquilibre.   

Acceptez les problèmes. Accepter la situation est la première étape de la résolution d’un problème.   

Prenez vos responsabilités. Soyez responsable. Les gagnants sont tous des gens qui prennent leur responsabilité, même si le problème vient de l’extérieur.   

Prenez le temps de réfléchir. Posez-vous les questions suivantes « Comment est-ce que je me sens maintenant? » « Qu’est-ce que je peux faire pour me sentir mieux et résoudre le problème? »   

Travaillez sur vous. Lorsqu’il y a un problème, commencez toujours par travailler sur vous. En corrigeant le problème en vous, vous améliorez votre situation et aussi celle des autres.   

Restez ouvert aux opportunités et aux nouvelles possibilités. Chaque nouveau défi dans votre vie est peut-être l’élément déclencheur d’un nouveau chemin de vie à emprunter, d’une nouvelle attitude, d’une nouvelle expérience, d’un nouveau « vous ».   

Bonne journée   

Christian   

   

Le ballon rose.

Je suis allé acheter quelques cadeaux de Noël avec ma petite fille ce matin. Après une heure de shopping, ma petite Élodie commençait à être fatiguée. Avant de retourner à la maison, je devais arrêter à l’épicerie acheter du pain. Rendu à l’épicerie, Élodie commençait vraiment à être fatiguée, mais lorsque nous sommes arrivé à la caisse, ses yeux se sont illuminés et elle s’est exclamée : « Bayon!!! Bayon!!! Bayon!! » en pointant du doigt des ballons roses et verts. Le cassier lui a donné un beau ballon rose. Élodie était heureuse, et papa aussi.

Ça m’a fait réfléchir. Pourquoi est-ce si simple de rendre un enfant heureux? Tout d’un coup, Élodie ne semblait plus être fatiguée. Elle était souriante et fière de son beau ballon rose.

Et si c’était aussi simple pour nous les adultes?

C’est quoi au juste d’être heureux?

On dit que l’obscurité est l’absence de lumière.

Est-ce que d’être heureux, c’est l’absence de toute émotion négative?

Est-ce que d’être heureux, c’est la présence d’émotions positives?

Je crois qu’être heureux, c’est une décision. Il faut éviter de se dire des choses comme: “je serai heureux lorsque j’aurai terminé ma journée”, «je serai heureux lorsque j’aurai X dollars dans mon compte de banque”. C’est comme mettre le bonheur en attente. Notre bonheur ne devrait pas dépendre d’événements ou de réussites, puisque dans ce cas, nous devenons automatiquement dépendant de tout ce qui est à l’extérieur de nous. Nous devenons dépendant de tout ce dont nous n’avons aucun contrôle.

Le bonheur lié à l’extériorité: Si c’est impossible d’avoir le contrôle sur tout, ça serait donc impossible d’être heureux.

Le bonheur lié à l’intériorité: C’est le pouvoir de décider d’être heureux. Exemple: “Je suis heureux car je suis en vie.” ou “Je suis heureux car je vis dans un monde infini d’opportunités”.

Le p’tit bonheur d’Élodie était lié à l’extériorité non? Mais est-ce qu’Élodie était malheureuse avant de recevoir son ballon? J’en doute.

Conclusion: Lorsque vous vous sentirez triste ou fatigué, gonflez-vous un beau ballon. Ça vous fera sourire.

Ballon rose
Ballon rose

Le secret du plus grand mystère de la vie

Chaques religions ont tenté de résourdre les plus grands problèmes. Chaques philosophes ont tenté de répondre aux plus grandes questions existentielles.

Il n’existe encore aucunes cartes qui mène au bonheur absolu. Personne ne pourrait vivre sans l’absence complète de défis, d’inquiétudes et de troubles.

Parfois on s’arrête et se pose les questions suivantes :

  • Qui suis-je?
  • Où vais-je?
  • Quel est le sens de ma vie?
  • Que faire pour atteindre le bonheur absolu?
  • Que faire pour atteindre une santé parfaite?

Lorsqu’on réfléchit à tout ça, c’est comme si tout le reste devenait sans importance. Des questions sans réponses, ça fait peur. Certaines personnes éviterons ces sujets toute leur vie car plus rien n’a un sens. À ce niveau, la logique n’existe plus.

Les solutions sont temporaires

Aucun changement, aucune correction n’est permanente. Les solutions ne sont que temporaires. Nous devons constamment nous réajuster.

La vérité est que peu importe la solution, de nouveaux problèmes vont apparaître dans notre vie. Personne n’a rencontré personne qui ne fait jamais d’erreurs et qui n’a pas de problèmes. 

On peut accomplir, expérimenter et apprendre, mais nous aurons toujours les défis, les obstacles, les incertitudes.

Le doute

Tout le monde doute de ses actions de temps en temps. Est-ce que j’ai perdu mon temps? Est-ce que j’ai pris la bonne décision?

Je crois que l’univers n’a pas été créé de façon à ce qu’une personne sache tout. La conception de l’univers fait en sorte que l’on puisse apprendre et se développer indéfiniment, sans quoi, l’humanité ne pourrait existée. Ça serait la déprime totale. Qui aurait le goût de vivre s’il savait tout?

Apprendre à aimer et se faire aimer

Ce qui nous rend heureux dans la vie, se sont nos expériences et nos réussites.

Dans la vie, il faut voir, apprendre et agir. Il faut suivre nos inspirations et découvrir nos passions. Il faut être à l’écoute. L’univers nous envoie constamment des messages, des idées, des inspirations. 

Si nous retournons à la base; ce qui nous rend heureux c’est d’aimer, de se faire aimer et d’apprendre continuellement. L’amour est l’émotion la plus forte. Apprendre, c’est de comprendre comment l’appliquer.

Respect, pardon, estime de soi, partage, tolérance, compassion.