Changer sans déstabiliser sa vie

Photo : Kerala

Ça vous arrive de vous demander comment vous pourriez apporter des changements à votre vie sans la changer?

À un certain moment dans votre vie, vous serez inévitablement inspiré à essayer autre chose. Vous aurez envie de mettre en marche un nouveau projet. Vous aurez envie de vous fixer de nouveaux objectifs. Le problème est que vous avez déjà une vie bien remplie:  une carrière, une famille, des amis, des projets. Donc, ceci vous laisse très peu de temps à investir ailleurs.

Vous n’avez pas envie d’abandonner votre carrière et de perturber votre vie pour quelque chose qui pourrait vous intéresser. Qu’est-ce qui vous garantit que vous réussirez? Qu’est-ce qui vous garantit que vous serez passionné de ce nouveau projet?

C’est pour ces mêmes raisons que la plupart des gens n’essayent rien de nouveau dans leur vie.

Les besoins de l’être humain

En tant qu’être humain, vous avez plusieurs besoins fondamentaux à combler: le besoin de sécurité, d’être aimé et de se sentir apprécié.

Un autre besoin tout aussi important est celui de la certitude (la stabilité). Nous avons tendance à nous plaindre lorsque la routine s’installe dans notre vie, mais il faut réaliser que c’est nous-mêmes qui avons organisé cette dernière de cette façon. Nous cherchons constamment à aligner notre vie avec nos besoins et nos valeurs. Nous cherchons tous un minimum de stabilité dans notre vie, donc sans nous en rendre compte, nous la transformons en routine pour que sa gestion soit plus simple.

Ensuite, lorsque notre vie est à l’ordre, et que nous avons la sécurité, et que nous pouvons subvenir à nos besoins fondamentaux, et que nous avons le respect des autres, et que nous nous sentons bénéfiques pour notre famille et notre communauté, c’est que nous avons atteint un certain niveau de confort dans notre vie. Nous avons comblé notre besoin de certitude.

C’est à ce moment précis où nous aurons envie de faire quelque chose de nouveau.

Lorsque tout va relativement bien dans sa vie, l’être humain cherche à grandir et se développer.

C’est dans la nature de l’humain de vouloir relever des défis. Sans les épreuves, l’humain est malheureux.

Lorsque l’être humain aura réalisé ses besoins fondamentaux, il aura besoin de grandir. Il désirera devenir plus et trouver autre chose pour combler ce nouveau besoin humain.

Votre maison sur un bateau

Lorsque nous ressentons le besoin de grandir (se développer), c’est que le reste de notre vie va bien. Nous sommes à un point dans notre vie où nous voulons avancer sans perdre notre stabilité.

Alors, pourquoi risquer de changer la carrière que vous avez choisie initialement pour trouver autre chose que vous risquez de ne pas aimer?

Imaginez-vous que votre vie est un bateau. Votre maison est construite sur ce bateau. Vous avez passé les vingt premières années de votre vie à construire cette maison. Vous en êtes fier, mais après un certain temps, vous avez envie d’une maison plus grande. Vous rêvez de construire un deuxième étage sur votre maison. Vous êtes inspiré par l’architecture de certains bateaux que vous croisez. Par contre, vous êtes conscient de l’ampleur du projet et des risques qui s’y attachent. Lorsqu’il y aura un deuxième étage sur votre maison, votre bateau sera plus lourd et plus haut. Il y aura plus de risque que le vent chavire votre bateau. Et si votre bateau chavire, vous risquerez de perdre votre maison et vos biens.

Alors, que faire?

Vous avez deux options.

Option 1 : Ne rien faire. Si vous ne faites rien, votre vie continuera. Par contre, vous ne réaliserez jamais votre rêve d’avoir votre grande maison.

Option 2 : Démarrer votre projet. En démarrant votre projet, vous aurez toutes les réponses à vos questions. Vous comblerez votre besoin de grandir. Vous travaillerez fort, vous persisterez et vous aurez envie d’abandonner. Mais au bout du compte, vous aurez grandi spirituellement et émotionnellement, car vous réussirez à atteindre votre objectif.

La vérité est que nous avons tous un peu peur de perdre notre stabilité et notre équilibre en risquant quelque chose de nouveau.

Alors, quelle est la solution pour intégrer une nouvelle passion à sa vie?

L’intégration à temps partiel

Vous aimeriez écrire un livre, apprendre à voler un avion, vous développer dans un nouveau domaine, alors pourquoi ne pas commencer par le faire à temps partiel? Le temps partiel est selon moi une excellente approche pour réorienter sa vie, sa carrière et ses projets personnels.

Dans votre vie, vous avez besoins de dormir, manger, socialiser, travailler, voyager. Il ne vous reste donc que très peu de temps pour vous.

Cependant, avec un peu de patience, de détermination et de discipline, vous pouvez accomplir beaucoup de choses, même à temps partiel.

Je pense entre autres à Joe Vitale qui a écrit son premier livre sur ses heures du dîner au travail. Je pense aussi à Albert Einstein qui s’empressait de terminer ses tâches au travail (à l’office des brevets) pour continuer ses recherches sur ses théories de la relativité.

Lorsque nous avons beaucoup d’objectifs dans notre vie, notre plus grand obstacle est toujours le même: le temps. Plus vous êtes un passionné de la vie, plus vous aurez à faire des choix difficiles.

Le temps est l’unité monétaire qui a le plus de valeur. Sachez comment la gérer pour en tirer un maximum de profit.

Bonne journée

Christian

Les nouveaux riches: qui sont-ils?

Les “Nouveaux Riches” , qui sont-ils? Sur internet, on peut trouver différentes définitions des mots “Nouveau Riche” . Selon certaines sources, le “Nouveau Riche” serait celui qui a réussit à accumuler une fortune par ses propres moyens, ou plutôt, celui qui n’a pas hérité de la fortune de sa famille (synonyme anglais: Self-made millionnaire).

Personnellement, je ne crois pas que l’expression “Nouveau Riche” fait nécessairement allusion à l’argent.

Je crois plutôt que les mots “Nouveau Riche” évoquent l’idée d’un style de vie: mobilité, temps et liberté.

La semaine de 4 heures

Dans son livre “La semaine de 4 heures” ( “The 4-Hour Work week” ) , Timothy Ferriss donne sa définition de la communauté des “Nouveaux Bienheureux” ou “Nouveau Riche” :

Les Nouveaux Bienheureux (NB) sont ceux qui renoncent au mode de vie “ça ira mieux demain” (comprendre, à l’heure de la retraite) pour inventer aujourd’hui leur art de vivre grâce à une nouvelle unité de change: le temps et la mobilité.

Dans son livre, Ferriss propose à ses lecteurs une nouvelle façon de voir la vie. Il dit que la plus part des gens gardent un travail qu’ils n’aiment pas car ils croient que leur situation s’améliora avec le temps. Ferriss dit que c’est l’incertitude qui paralyse les gens. Lorsque c’est possible d’endurer notre situation, on ne change pas. Seuls les gens qui atteignent le fond du baril et qui passent par l’enfer se forcent d’apporter des changements à leur vie. L’idée principale derrière le livre “La semaine de 4 heures” est d’adopter un nouveau style de vie. Le style de vie du “Nouveau Riche” : Travailler moins et profiter plus.

Timothy prouve par ses expériences que le style de vie du “Nouveau Riche” est tout à fait possible. Il a créé son business et a sous-traité une bonne partie de ses tâches à ses assistants virtuels, ce qui lui a permis d’avoir une excellente source de revenu passive. Grâce à ces revenus, Timothy s’est permis de faire le tour du monde et de profiter plus que certains ne le feront jamais dans une vie complète. Plusieurs fois par année, il a prit des vacances qu’il appelle “mini-retraites” . Son objectif est de profiter de la vie au maximum en prenant plusieurs “mini-retraites” par année au lieu de travailler pour devenir prospère et espérer pouvoir en profiter un jour.

Dans son livre, Timothy raconte que les gens ne veulent pas vraiment devenir millionnaires. Ils ont seulement envie de vivre les expériences que seuls les millionnaires peuvent se payer. Enfin, c’est ce qu’ils croient, mais la réalité est que nous n’avons pas besoin d’être millionnaire pour vivre de belles expériences. Un million à la banque n’est pas une fantaisie. La fantaisie est le style de vie d’une liberté complète.

J’aime bien la philosophie de Timothy et son livre est un magnifique produit. Dans son livre “La semaine de 4 heures” , Timothy ose parler des vraies choses. Après l’avoir lu, on ne peut faire autrement qu’avoir envie de changer sa vie. Tim est jeune, populaire et a un bon bagage d’expériences comme entrepreneur. Il a de bonnes idées et une histoire intéressante à nous conter. Il y a de ça quelques années, il a créé un produit qui lui a fait gagner 40000$ par mois. Avec tout l’externalisation de son travail, il a été possible pour lui de travailler seulement 4 heures par semaine et de continuer de récolter ces revenus. Non mais, il faut le faire!

Qui sont les “Nouveaux Riches”?

Alors, qui sont les “Nouveaux Riches” ? Les “Nouveaux Riches” sont ceux qui réorganisent leur vie de façon à se libérer du temps pour vivre au maximum leurs passions.

Les “Nouveaux Riches” sont ceux qui remplacent leur emploi à l’horaire traditionnel 9 à 5 par un style de vie plus flexible et mobile. Fini le travail de bureau pour trente années de sa vie en espérant de bien vivre sa retraite à 60 ans. Les “Nouveaux Riches” sont ceux qui se créent un style de vie luxueux sans toutefois penser juste à l’argent. L’argent est secondaire pour le “Nouveau Riche” . Sa priorité est le temps et la mobilité.

Voici les caractéristiques du “Nouveau Riche” selon Timothy Ferriss. Les “Nouveaux Riches” :

  • Font travailler les autres à leur place (externalisation);
  • Font un minimum d’effort au travail pour un maximum d’effet (Pareto 80/20);
  • Prennent plusieurs périodes de repos et d’aventures (mini-retraites) sur une base régulière;
  • Deviennent ce qu’ils rêvent de devenir;
  • Sont propriétaire, et non employé ou patron;
  • Définissent leurs rêves;
  • Visent les revenus passifs en premier;
  • Cherchent la liberté.

Comment les “Nouveaux Riches” font-ils pour faire de l’argent? Les “Nouveaux Riches” deviennent entrepreneurs virtuels et utilisent les technologies comme outils principaux de travail. Les technologies comme l’internet, le Wi-Fi, et les ordinateurs portables leurs permettent d’être mobile et d’être en contact avec le monde entier, peu importe où ils se trouvent sur la planète.

Avec leur mode de vie changeant, les “Nouveaux Riches” n’ont plus vraiment besoin de biens matériels comme des meubles, une maison et une voiture.

Dans quels domaines les “Nouveaux Riches” se lancent-ils? Certains vivent de leur blogue, d’autres vivent de revenus passifs comme la vente de Ebooks sur internet ou de produits comme les applications iPhone etc. D’autres deviennent coachs, enseignants ou consultants autonomes. Ces professions leurs permettent d’avoir un business mobile. Leur objectif principal est de se créer de multiples sources de revenus passifs. Plus élevées sont ces sources de revenus, plus le “Nouveau Riche” pourra profiter de la vie en paix.

Règles du “Nouveau Riche”

Quel sont les règles du succès du “Nouveau Riche” ? Dans son livre “La semaine de 4 heures” , Timothy énumères 10 règles qui définissent le succès du “Nouveau Riche” .

  1. La retraite devrait être considérée comme le pire scénario. Personne ne devrait sacrifier les plus belles années de sa vie à faire des choses qu’il ne veut pas faire. Plusieurs ont de la difficulté à bien vivre avec les minces revenus de la pension de retraite. D’autres qui ont travaillé très fort toute leur vie s’ennuient à la retraite et retournent travailler quelques mois plus tard.
  2. Travailler seulement lorsque vous êtes le plus efficace dans la journée. De cette façon, la vie est plus agréable et vous êtes plus productif. Cependant, notre culture récompense les gens occupés à faire des choses sans importance et critique ceux qui travaillent intelligemment.
  3. Mettre des efforts sur les choses les plus importantes.
  4. Le moment idéal n’arrive jamais. Maintenant est le temps d’agir.
  5. Ne demandez pas la permission, demandez le pardon. Faites ce que vous avez envie de faire même si ça ne plaît pas toujours aux gens autour de vous.
  6. Concentrez-vous sur vos forces. Travaillez vos forces et déléguez vos faiblesses.
  7. Utilisez vos temps libre efficacement et intelligemment. Limitez le divertissement et les choses qui ne vous avancent à rien.
  8. L’argent n’est pas la seule solution. Travailler plus vous fera gagnez plus d’argent mais ne vous rendra pas plus heureux.
  9. Le salaire annuel est une mauvaise mesure. Le taux-horaire est la façon d’évaluer ses revenus.
  10. Éliminez la critique destructive. Maintenez des relations saines avec les gens qui vous aident et augmentent votre estime de soi.

Un style de vie compatible avec vous?

Est-ce que le mode de vie du “Nouveau Riche” est compatible avec tout le monde? Certainement pas.

Je crois que beaucoup de jeune adulte (20-30 ans) sont attirés par cette nouvelle façon de vivre. Être un “Nouveau Riche” , c’est synonyme d’aventure, de découverte, de défis et de liberté.

L’opposé du “Nouveau Riche” est certainement la “Rat Race” (ou course folle) qui prône le travail excessif pour gagner plus d’argent et finalement, ne jamais en profiter.

Suis-je un “Nouveau Riche” ? Pas vraiment. J’aime bien mon style de vie présent. Je suis un jeune père de famille qui habite une maison de banlieue, tout prêt de ma famille et de mes amis. J’ai la liberté de prendre des vacances, de voyager et de profiter de la vie. Je ne sens pas que j’ai besoin de faire le tour du monde pour être heureux. Cependant, j’aime beaucoup l’idée derrière le mode de vie du “Nouveau Riche“: Profiter de la vie maintenant, suivre mes passions et atteindre mes objectifs.

Je crois que pour vivre ce style de vie, le “Nouveau Riche” doit avoir énormément de discipline. Il ne faut surtout pas s’imaginer que c’est la plaisanterie à tous les jours. C’est très possible de survivre avec peu d’argent, mais personne n’a envie d’être en mode survie pour une longue période. Le “Nouveau Riche” a donc le défi de se créer d’excellentes sources de revenus s’il veut profiter de la vie.

Les blogueurs de la communauté des “Nouveaux Riches”

Depuis quelques mois maintenant, je lis les articles de blogueurs qui ont adopté le style de vie du “Nouveau Riche“.

Voici quelques blogues qui pourraient vous intéresser (désolé, ils sont tous anglophones):

http://www.muselife.com David Walsh est entrepreneur et son blogue est une excellente source d’information pour les gens qui cherchent à se créer un revenu passif. Son blogue contient beaucoup de vidéos et d’information intéressante à propos de l’entreprenariat sur internet. David est aussi consultant en développement de produit d’information et il voyage à travers le monde pour pratiquer son métier. Je crois qu’il était tout récemment sur les plages de la Thaïlande avec son ami Sean Ogle (Location 180).

http://www.location180.com Sean Ogle est l’auteur du blogue “Location 180”. Après avoir terminé ses études collégiales, Sean a travaillé pour une firme d’investissements. Après quelque mois de travail, il a réalisé qu’il n’avait pas envie de travailler dans un bureau toute sa vie. Il a donc démissionné de son emploi. Que fait-il maintenant? Il demeure en Thaïlande et gère plusieurs projets sur internet, tout en profitant de la vie au maximum.

http://www.freepursuits.com Corbett est un blogueur qui fait partie de la communauté des “Nouveaux Riches“. L’idée derrière son blogue? Suivre sa passion, travailler pour soi et vivre au présent.

http://www.smartpassiveincome.com Pat Flynn n’est pas un blogueur mobile. Cependant, il a une histoire très intéressante à vous conter. En 2008, il a perdu son emploi d’architecte, mais aujourd’hui il fait plus de 200,000$us en revenus passifs par année avec ses blogues et produits (Ebooks et applications iPhone) en ligne. Très inspirant.

Et vous?

Êtes-vous obsédé par votre travail et l’argent?

Le style de vie du “Nouveau Riche”, c’est pour vous?

Vous aimeriez faire partie de cette communauté? Si oui, quel est votre plan?


Svp, n’hésitez pas à laisser vos commentaires.

Bonne journée!

Christian

Note:  Je serai en vacance mini-retraite (haha) avec ma famille du 11 au 15 mars. Je vais en profiter pour faire de la planche à neige au Mont-Tremblant et passer du bon temps avec ma famille. Depuis plusieurs années maintenant, nous louons un chalet dans les Laurentides, une magnifique région du Québec. Je n’aurai aucun accès à internet mais je vous promets de publier un nouvel article à mon retour.


La semaine de 4 heures (France):

La semaine de 4 heures (Canada):

7 raisons pourquoi les gens ne s’investissent dans rien

Vous vous demandez pourquoi votre conjoint, votre ami ou vos collègues de travail ne s’investissent dans aucun projet personnel en dehors du travail? 

Ou peut-être que VOUS êtes celui ou celle qui n’ose pas se fixer de nouveaux objectifs et tenter d’accomplir de nouvelles choses? 

Pourquoi au juste? C’est à cause du manque de temps? de l’argent? de la peur? de la paresse? 

Aujourd’hui, discutons des raisons pour lesquelles les gens n’osent pas entreprendre de nouveaux projets dans leur vie. 

J’ai un secret pour vous à ce sujet, mais avant, j’aimerais énumérer les raisons pourquoi les gens n’osent pas s’investir dans un projet à eux, ou entreprendre quelque chose de nouveau et différent. 

  • Peur de perdre votre argent. Vous avez peur d’investir votre capital dans le but de démarrer un nouveau projet ou faire fructifier votre argent. Voici quelques exemples d’investissements et projets qui nécessitent habituellement une certaine somme d’argent: Investissements à la bourse, investissements dans le domaine de l’immobilier, démarrage d’une entreprise ou développement d’un produit. La raison est simple, vous avez tout simplement peur de risquer ce que vous avez déjà réussit à accumuler comme capital. Pour vous, un investissement est un trop grand risque. Vous vous dites: « Je n’ai que 1400$ (1000€) à investir, ça ne vaut pas la peine de risquer cet argent pour espérer gagner une petite sommes d’argent! ». De plus, peut-être avez-vous de la difficulté à justifier une dépense pour un cours ou un “coach” qui pourrait vous aider à développer vos connaissances et à atteindre vos objectifs plus rapidement. Dommage.
  • Peur de perdre votre temps. Vous avez peur de perdre votre temps. Vous avez peur de ne plus avoir de temps pour votre famille ou de perdre votre temps personnel normalement utilisé pour relaxer devant la télévision ou jouer à vos jeux vidéo. Cette peur de perdre votre temps peut-être aussi reliée à l’argent. Peut-être que vous vous dites: « Si je prends 12 mois pour créer mon projet (ex: un site internet) et que finalement, je ne réussis pas à générer des profits à l’aide de ce dernier, j’aurai perdu tout ce temps. Mon temps est précieux et j’aurais pu faire de l’argent en travaillant pour un salaire». Dommage.
  • Sous-estimation de soi. Vous n’avez pas confiance en vous lorsque vient le temps de gérer votre argent, vos projets, vos énergies et votre futur financier. Peut-être que vous savez que vous ne seriez pas capable de suivre un programme d’entrainement physique pour plus d’un mois, alors vous n’essayez pas. Beaucoup trop de gens n’ont tout simplement pas confiance en eux lorsque vient le temps de sortir de leur zone de confort. Ils ont des bonnes idées et sauraient quoi faire pour les réaliser, mais ils abandonnent avant même d’avoir essayé. Les pires sont ceux qui ne feront jamais rien eux-mêmes, mais qui critiqueront ceux qui ont osé essayer et qui ont échoué. Dommage.
  • Impatience. Que vous soyez motivé à suivre une nouvelle diète, commencer un nouveau programme d’entrainement, démarrer une entreprise ou un nouveau projet d’envergure, c’est toujours la même chose. Au début, vous avez pleins d’idées, vous êtes excité,vous êtes motivé plus que jamais! Maaaaaaaais, après quelques jours, s’il n’y a aucun progrès, aucun résultat positif, vous avez envie de lâcher. Vous vous connaissez bien, vous l’avez déjà fait dans le passé, donc vous éviterez de vous lancer dans quelque chose de nouveau pour éviter de devoir abandonner un peu plus tard. Dommage.
  • Découragement. Lorsque vous avez vécu une mauvaise expérience dans le passé, vous avez maintenant en vous une nouvelle référence, une nouvelle croyance limitative. Vous faites vos premiers pas vers votre nouvelle aventure maaaaais, quelques semaines après avoir amorcé vos nouveaux projets, vous vous rendez compte que c’est plus difficile que vous l’aviez imaginé au départ, vous êtes découragé et vous abandonnez. Dommage.
  • Le syndrome du « savoir plus ». Il y a plusieurs raisons pourquoi vous vous retrouvez sur internet aujourd’hui. Une de ces raisons est peut-être que vous essayez de trouver plus d’information à propos du nouveau projet que vous voulez entreprendre. Vous aimeriez devenir un expert en marketing sur internet ou démarrer votre propre blogue mais avant de commencer, vous aimeriez vous assurer que vous savez tout sur le sujet. Vous voulez éviter toutes les erreurs communes. Alors vous lisez et vous lisez et vous lisez. Vous avez lu 17 livres et vous suivez 43 différents blogues sur le sujet. Vous passez la majorité de vos temps libre à vous informer sur le sujet mais pendant ce temps, vous n’avez rien accompli pour votre projet. Dommage.
  • Peur du changement. Comme je l’ai mentionné dans des articles précédents, les gens n’aiment pas le changement. Les gens aiment leurs habitudes, bonnes ou mauvaises, et s’y s’attachent comme si leur vie en dépendait. Une nouvelle idée peut vous amener à réfléchir à un nouveau projet, mais vous ne vous engagez pas dans ce projet car vous savez que vous aller devoir changer vos habitudes et peut-être même transformer votre personnalité, donc, vous laissez tomber. Dommage.

Comme vous pouvez voir, il existe plusieurs raisons pourquoi les gens n’osent pas investir leur énergie, leur temps et leur argent. Certains ont des bonnes raisons, d’autres ont des excuses, mais c’est dommage de limiter ses expériences enrichissantes en raison de mauvaises croyances. Sans aucun doute, le futur brillant et prospère appartient à celui qui ose agir. 

Essayez!!!

  • Oui, c’est très possible que le projet que vous avez choisi soit difficile à réaliser et entreprendre. Le commencement d’un nouveau projet peut parfois être tellement pénible que vous finirez par vous demander comment vous avez fait pour vous embarquer là-dedans. Lorsque toute votre énergie va à la résolution des problèmes, vous oublierez ce qu’était votre objectif initial. C’est à ce moment où vous aurez envie de démissionner. Ne démissionnez pas, foncez! Tout ira mieux demain. C’est promis.
  • Peu importe le type de projet, il faut apprendre à marcher avant de courir. Il faut faire preuve de patience et de persévérance. Peu importe le projet, je vous suggère de vous créer un plan et un horaire de choses à accomplir. Dans votre horaire, prévoyez toujours du temps pour les problèmes. Anticipez les problèmes. Si vous croyez qu’une tâche pour votre projet pourrait vous prendre 30 minutes à accomplir, réservez 60 minutes à votre agenda. Prévoyez du temps pour les difficultés, les dérangements et pour les jours où vous serez moins en forme et performant. Lorsque chaque item pour la journée/semaine a été accompli, arrêtez et continuez le lendemain. Ceci vous permet de contrôler vos efforts et votre énergie pour éviter l’épuisement et le découragement.
  • Ça me fait penser à ce qu’un expert en entreprise avait dit à mon épouse. Avant de démarrer son entreprise, Christine a utilisé les services d’un “coach” pour l’aider à écrire son plan d’affaire et lui donner des conseils pour partir du bon pied. Puisque qu’au départ Christine n’avait aucun client, elle devait appeler tous ses clients potentiels (environ 400) et essayer de leur vendre son idée, et ses services. Le premier conseil de son “coach” était le suivant: “Limite-toi à 5-10 appels par jours, car si tu fais 20 ou 30 appels et que toutes les réponses sont négatives, non seulement tu risques d’être découragée, mais tu risques de vouloir abandonner”. C’est exactement ce que mon épouse a fait. Elle s’est limité à 5 ou 6 appels par jours et ça fonctionne à merveille. Ce que vous devez retenir de ceci est que les efforts que vous pouvez mettre afin de réussir un projet sont infinis, mais si vous éprouvez plusieurs ennuis, vous risquez de céder. Prenez votre temps, ça ne sert à rien de s’épuiser.
  • Concentrez-vous sur une chose à la fois. C’est tellement facile de s’embarquer dans plusieurs différents projets en même temps, mais tellement difficile à gérer. Je dois vous avouer que j’ai ce problème. Je crois qu’il ne se passe pas une semaine sans que j’aie une nouvelle idée de projet. La première personne à me le faire remarquer, c’est mon épouse. Lorsque je discute avec elle et que je lui mentionne une nouvelle idée, elle me demande gentiment ce qui s’est passé avec l’idée que j’ai eu la semaine précédente. Je crois que c’est possible de gérer plusieurs projets en même, mais c’est quasi impossible de démarrer plus d’un projet à la fois. Concentrez vos énergies. Le lancement est toujours plus difficile que la maintenance. Réfléchissez à ce qui est vraiment important pour vous, choisissez le projet qui a le plus d’avantage.
  • C’est tout à fait normal de lire et de s’informer sur un sujet particulier avant de lancer son nouveau projet, mais croyez-moi, vous allez apprendre beaucoup plus rapidement si vous travaillez sur votre projet au lieu de passer tout votre temps à chercher de l’information. Peu importe le projet, vous allez absorber beaucoup plus d’information si vous essayez de le faire vous-même, comparativement à si vous ne faites que le lire. Stop thinking, start acting!
  • Vous avez peur de perdre votre argent, votre temps? Je me souviens très bien de mes premières expériences comme investisseur à la bourse. Ouf, ce n’était pas très beau à voir. En quelques mois, j’ai perdu des milliers de dollars ($). J’ai réussit par la suite à regagner une partie de mon argent mais, je n’ai fait aucun profit. Un peu plus tard, j’ai dû accepter le fait que je n’avais aucune idée comment investir de l’argent. J’achetais lorsque le marché était à la hausse et je vendais lorsqu’il était à la baisse. Mais j’ai lu et essayé et lu et essayé et finalement, j’ai comprit. Je ne suis pas maître de l’investissement boursier mais j’ai maintenant une meilleure idée du “comment” et du “pourquoi”. Aujourd’hui, je suis fier de dire que je peux investir intelligemment et générer des profits. Croyez-moi, si vous voulez réussir dans quelque chose de significatif, il faut essayer et parfois prendre quelques risques. À long terme, c’est toujours payant.

Vous voulez connaître le secret des gens d’action? Vous voulez que je vous dise ce qu’il va se passer dès que vous amorcerez votre nouveau projet? 

Même si vous croyez avoir tout lu sur le sujet de votre prochain projet, inévitablement, vous allez faire des erreurs! Vous allez prendre des mauvaises décisions! Vous allez dépenser plus d’argent que prévu! Vous allez dépasser le temps prévu! Maaaaaaaaaiis, même si vous avez dépensé plus de temps et plus d’argent que prévu au départ, vous allez avoir gagné. Vous serez maintenant plus près de vos objectifs. Vous aurez apprit énormément de vos erreurs et échecs. À cette étape, vous aurez accomplit plus de la moitié de votre travail. 

Dans la vie, il existe très peu de “shortcuts” et je ne connais personne qui a tout réussit du premier coup. 

Votre projet, imaginez-le! Travaillez-le! Lancez-le! Démarrez-le! Faites quelque chose! Dès que vous aurez commencé, vous pourrez vous féliciter car vous aurez déjà une bonne partie de faite. Vous avez une imagination et des idées, osez vous investir au lieu de rester inactif. 

Voici une chanson de Pennywise, un groupe de style punk revival de que j’adore. Premièrement, j’adore ce groupe pour son énergie et la motivation que leur musique me procure lorsque je m’entraine. Si vous avez eu la chance de voir Pennywise en spectacle, vous me comprendrez lorsque je dis que Pennywise est synonyme du mot « énergie ». Le titre de cette chanson est « TRY ». Essayez !!!! 

  

Bonne journée ! 

Christian 


Ces idées qui collent

Vous avez envie de mieux communiquer vos messages? Vous croyez qu’une simple présentation Powerpoint sera suffisante? Détrompez-vous! Il existe 6 différentes façons de passer des messages qui collent:

  • Simplicité;
  • Étonnement;
  • Concrétisation;
  • Crédibilité;
  • Émotions;
  • Histoires;

Ces éléments semblent être très simples mais ils sont pourtant très peu utilisés. Pensez à la dernière présentation que vous avez vu. Vous vous souvenez des détails?

Les frères Chip et Dan Heath ont créé un excellent livre qui vous permettra de comprendre pourquoi certaines idées survivent (collent) tandis que les autres meurent. Le livre est simple à lire et rempli d’idées et d’exemples. Je recommande ce livre à tous ceux qui veulent apprendre à communiquer plus efficacement (présentations, blogues, marketing etc.).

J’ai écouté la version audio deux fois et je vais certainement l’écouter de nouveau bientôt. Ce livre est parfait pour tous les gens qui cherchent quelques conseils et trucs pratiques pour mieux communiquer leur message, que ce soit au travail, à la maison ou entre amis.

Ces idées qui collent (« Made to stick« ): Fortement recommandé

En France:
Le livre (version française)

L’audiobook (version anglaise)

Au Canada:
Le livre

Au Canada:
L’audiobook

Atteindre l’équilibre dans sa vie

Un des plus grands défis de notre vie est de trouver un bon équilibre. Nous devons tous jouer plusieurs rôles: être travailleur, être parent, être conjoint, être ami, prendre soin de notre santé, profiter de la vie.  D’après l’Association Canadienne pour la santé mentale, 58% des Canadiens déclarent être surchargés dans leur vie.

Après l’adolescence, notre vie se transforme et nos priorités changent régulièrement. Nous allons à l’école, nous trouvons un travail, nous faisons de nouvelles rencontres, nous perdons des amis, nous nous marions, nous achetons notre première maison, nous avons des enfants, nous avons des rêves, nous avons des objectifs, nous avons des projets. Donc, en plus d’être surchargé, notre horaire et notre style de vie changent constamment.

La vie est une série d’événements et de changements. Si nous voulons résussir dans tout, il faut s’ajuster continuellement. S’adapter aux changements n’est pas toujours une tâche facile, mais pour bien réussir, il faut se conscientiser et garder son équilibre.

Le directeur, c’est vous!

Saviez-vous que vous êtes directeur? Vous êtes le chef de votre propre entreprise. Votre entreprise? C’est votre vie. La qualité de votre bien-être est donc directement proportionnelle à la qualité de votre gestion.

Dans votre entreprise, vous n’avez que deux ressources: votre énergie et votre temps. Vous ne pouvez pas réussir si vous avez l’énergie, mais pas le temps, ni si vous avez le temps, et non l’énergie.

Répartition des dépenses en énergie

Si vous dormez 8 heures par nuit, il ne vous reste que 16 heures pour dépenser votre énergie. En tant que directeur de votre vie, vous choisissez où vous dépensez votre énergie. Quelle est la répartition des dépenses de votre énergie?

Voici les principaux éléments énergivores de votre vie:

  • Vos émotions négatives: stress, angoisse, peur, déprime, tristesse;
  • Votre carrière;
  • Vos projets personnels;
  • Votre famille;
  • Votre couple;
  • Votre vie sociale;
  • Votre santé;

Si vous investissez 90% de votre énergie à votre travail, il est évident qu’il vous en restera peu pour les autres éléments importants de votre vie.

Une bonne nuit de sommeil, ainsi que l’exercise et une bonne alimentation augmentera définitivement vos réserves énergiques pour la journée. En tant que chef de votre entreprise, vous êtes aussi responsable de vos investissements. Réservez du temps pour votre santé et vous aurez un bon retour d’énergie sur votre investissement continu.

Répartition du temps

Le temps est répartit différemment de l’énergie. Vous ne l’aviez peut-être pas réalisé encore, mais la majorité de votre temps est utilisé pour vous: dormir, manger, travailler, socialiser et tous les autres activités personnelles. Ce qui vous reste de votre temps sera alloué à votre famille, vos amis, votre conjoint(e) etc.

Il existe deux problèmes possible dans la gestion de notre temps, les voici:

  1. Trop de vous. Lorsque vous accordez tout votre temps à vos projets personnels ou votre carrière et que vous oubliez votre famille et votre couple.
  2. Trop des autres. Lorsque vous vous oubliez vous-même et que tout votre temps est réservé pour les autres, vos projets ou votre carrière.

Encore une fois, le mot clé est: équilibre.

Il n’existe pas de recette spéciale pour avoir un bon équilibre dans la vie. Le truc, c’est de se conscientiser et de se poser les questions suivantes au moins une fois par jour:

  • Est-ce que mon temps a bien été répartit aujourd’hui?
  • Est-ce que mon équilibre a été respecté?
  • Est-ce que je me sens bien ou est-ce que je me sens épuisé, stressé, angoissé?
  • Pourquoi est-ce que je ne me sens pas bien?
  • Qu’est-ce que je peux faire pour améliorer ma situation?

Personne n’a le contrôle sur tout

Il est important de mentionner que c’est impossible d’avoir le contrôle sur tout. Peu importe les efforts que vous faites, il y aura toujours des journées où le travail sera très demandant et où votre enfant vous donnera du fil à retordre. En gestion, on appel quelqu’un qui veut tout contrôler un “micromanager”. Le “micromanager” observe et essaye de tout contrôler. Il veut non seulement bien gérer son temps, il veut aussi gérer celui des autres. Il se rendra vite compte que c’est impossible et que tout son énergie finira par être pointé sur son stress et son angoisse car les choses n’avanceront pas assez à son goût.

En tant que gestionnaire de votre propre entreprise, vous avez aussi des employés. Chaque employé a des besoins spécifiques. Chacun a besoin d’une attention particulière qui peut changer en cours de route.

Trouver votre équilibre, c’est la clé du succès.

Je vous laisse sur un petit vidéo qui m’a fait rire. C’est un père qui n’a pu vraiment le contrôle de son temps. Ceux qui ont des enfants comprendrons, et ceux qui en n’ont pas saurons à quoi s’attendre.

Christian


Brian Tracy est un grand spécialiste dans le domaine de la gestion des ressources humaines et de l’organisation du temps.

Pour se motiver à mieux organiser son temps, procurez-vous “Eat that Frog”.

En France:

Au Canada:

Le livre

Audiobook